Quels enseignements tirer des politiques de soutien à la modernisation de l'irrigation à la parcelle ?

Résumé : Dans les zones arides (Maroc, Tunisie, Syrie, Egypte, Afrique du Sud), la ressource en eau disponible par habitant baisse progressivement en dessous du seuil de pénurie de 1 000 m3/hab/an, et, en Tunisie, et bientôt au Maroc, en dessous de 500 m3/hab/an. Il est donc urgent de faire des progrès sur l'usage de l'eau et notamment d'inciter les agriculteurs à moderniser leurs pratiques et leurs équipements. Les opérations de modernisation de la petite irrigation privée sont en général soutenues par les Etats, mais la rentabilité de l'investissement national est variable. A partir de quelques exemples pris dans des pays du pourtour méditerranéen et en Afrique du Sud, les résultats des politiques de modernisation ont été analysés en terme de surfaces équipées suivant les différentes techniques : la modernisation des équipements et des pratiques s'est traduite par une augmentation de la production, mais les débouchés commerciaux ne sont pas toujours adaptés à cette hausse ; parfois la durée du tour d'eau ne permet pas de moderniser le système d'irrigation ce qui incite à stocker ou à effectuer des forages. De façon générale, la consommation d'eau ne diminue pas avec la modernisation des pratiques. De plus, la micro-irrigation, bien que beaucoup plus efficiente que les autres systèmes, reste marginale dans le monde. Les problèmes rencontrés sont principalement : la qualité médiocre des matériels et de leur conception ; le besoin important de formation ; le manque de clarification des règles d'attribution des subventions ou des crédits ; l'accès des petits agriculteurs à la modernisation ; l'adaptation de certains réseaux de distribution aux contraintes des techniques modernes ; le manque de sécurisation de la distribution de l'eau. De façon plus générale, la modernisation des techniques et des pratiques doit faire partie d'une approche intégrant les aspects techniques et l'environnement nécessaire, – technique, réglementaire ou commercial. Enfin, il faut aborder la question des conséquences sociales des politiques de modernisation et de gestion de l'eau mises en place et définir les priorités : sauvegarder la ressource, accroître la productivité de l'eau, maintenir un niveau social correct.
Type de document :
Communication dans un congrès
Ali Hammani, Marcel Kuper, Abdelhafid Debbarh. Séminaire sur la modernisation de l'agriculture irriguée, 2004, Rabat, Maroc. IAV Hassan II, 15 p., 2005
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [13 références]  Voir  Masquer  Télécharger

http://hal.cirad.fr/cirad-00188102
Contributeur : Marcel Kuper <>
Soumis le : jeudi 15 novembre 2007 - 16:43:56
Dernière modification le : jeudi 15 novembre 2007 - 17:01:37
Document(s) archivé(s) le : lundi 12 avril 2010 - 02:21:09

Fichier

I_Molle.pdf
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : cirad-00188102, version 1

Collections

Citation

B. Molle, T. Chati, A. Laiti, H. Lévite, R. Latiri, et al.. Quels enseignements tirer des politiques de soutien à la modernisation de l'irrigation à la parcelle ?. Ali Hammani, Marcel Kuper, Abdelhafid Debbarh. Séminaire sur la modernisation de l'agriculture irriguée, 2004, Rabat, Maroc. IAV Hassan II, 15 p., 2005. 〈cirad-00188102〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

134

Téléchargements de fichiers

97