Influences des performances de l'irrigation par aspersion et du pilotage de l'irrigation et impact sur le rendement de la pomme de terre - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Communication Dans Un Congrès Année : 2005

Influences des performances de l'irrigation par aspersion et du pilotage de l'irrigation et impact sur le rendement de la pomme de terre

(1) , (1) , , (1) , , (1) , (1)
1

Résumé

Afin d'étudier l'influence des performances des systèmes d'irrigation par aspersion et des méthodes de pilotage de l'irrigation, dans la basse vallée de la Medjerda en Tunisie, un essai a été mené en 2003 sur pomme de terre. Le protocole retenu est proche de la pratique agricole de l'irrigation par aspersion dans un réseau au tour d'eau. L'irrigation par aspersion est conduite avec un écartement de 12 x 12 m, selon deux traitements : sur la référence TD1, l'irrigation est déclenchée à l'épuisement d'une dose D1, en adoptant un coefficient de tarissement optimal (p = 0,5) ; pour TD2 est apportée simultanément une dose D2, majorée de 25 % par rapport à D1. Un modèle de simulation, ISAREG, validé Tunisie et calé sur TD1, permet d'évaluer le bilan hydrique, et les simulations dégagées sont fondées sur des mesures directes du stock d'eau dans le sol. Parallèlement, sont estimées les performances du système d'irrigation (coefficient d'uniformité de distribution et efficience d'application d'eau). Les résultats montrent une bonne homogénéité de la répartition de l'eau pour les deux traitements, en raison d'une pression suffisante et d'un bon recouvrement entre les asperseurs. Sur l'ensemble du cycle cultural, le coefficient d'uniformité de Christiansen est de 86 % avec 320 mm d'eau apportée sur TD1 et de 88 % avec 430 mm sur TD2. L'efficience d'application de l'eau est de 82,5 % sur TD1 et de 73 % sur TD2 - valeur faible en raison des pertes par drainage estimées à 57 mm sur la saison. Les rendements, 46,2 t/ha pour TD1 et 50,7 t/ha pour TD2, sont corrélés aux doses apportées pour les deux traitements. L'analyse économique montre qu'en conditions d'eau non limitante, le traitement TD2 dégage la marge brute par hectare la plus élevée bien qu'il procure la plus faible efficience d'application d'eau. En cas de disponibilité en eau limitée, la conduite de l'irrigation selon le traitement TD1 valorise le mieux la ressource en eau. Cette étude montre qu'en agissant sur le système d'irrigation et la conduite des arrosages, il est possible d'optimiser le rendement et de contrôler les pertes en eau. De plus, elle fournit des outils de gestion de l'eau en cas de sécheresse.
Fichier principal
Vignette du fichier
I_Yacoubi.pdf (1.06 Mo) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte
Loading...

Dates et versions

cirad-00189331 , version 1 (20-11-2007)

Identifiants

  • HAL Id : cirad-00189331 , version 1

Citer

S. Yacoubi, A. Zairi, T. Oueslati, A. Slatni, H. Amami, et al.. Influences des performances de l'irrigation par aspersion et du pilotage de l'irrigation et impact sur le rendement de la pomme de terre. Séminaire sur la modernisation de l'agriculture irriguée, 2004, Rabat, Maroc. 14 p. ⟨cirad-00189331⟩
482 Consultations
1930 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More