Un exemple d'action de coopération française pour le renforcement des compétences des associations d'usagers de l'eau : formations et échanges d'expériences menés par l'Union des associations syndicales autorisées (UASA) de 1996 à 2002

Résumé : Au cours du séminaire de Marrakech sur la gestion participative en irrigation, de décembre 1995, des représentants d'associations fran¸caises d'irrigants avaient exposé leur expérience et ont été sollicités par le ministère marocain de l'agriculture via le CEMAGREF, pour former des responsables d'associations marocaines d'usagers de l'eau. Les associations d'irrigants françaises, (les associations syndicales autorisées et leurs unions), sont décrites et les missions de maître d'ouvrage délégué assumées par l'Union des associations syndicales autorisées du Lot dans le département sont exposées. Ces actions sont resituées dans un contexte historique d'émergence de la cogestion de la politique agricole par les organisations professionnelles agricoles en France. Des agriculteurs engagés dans les institutions impliquées dans l'agriculture (crédit, foncier, agrofourniture, agroalimentaire et marchés) ont contribué ainsi à la modernisation de ce secteur. L'expansion de l'irrigation a ainsi été soutenue politiquement et financièrement. Dans le Lot, l'Union des associations syndicales autorisées a servi de porte-voix à des leaders paysans convaincus que des aménagements collectifs d'irrigation étaient indispensables pour accroître et sécuriser la ressource en eau, et implanter des productions à haute valeur ajoutée. De 1996 à 2002, des actions de coopération ont été menées par l'Union des associations syndicales autorisées et la chambre d'agriculture du Lot avec les offices régionaux de mise en valeur agricole du Maroc. Des formateurs de techniciens d'associations d'usagers de l'eau ont été initiés aux aspects techniques, organisationnels et juridiques de la gestion de périmètre irrigué, aux fonctions d'appui aux associations d'irrigants et au conseil en irrigation. Centrée sur l'irrigation, cette approche a montré ses limites et les partenaires français ont souhaité l'élargir au repérage et à l'accompagnement de projets de développement agricole (comprenant aussi l'amélioration de la desserte en eau), lancés par des leaders paysans. Des ateliers divers ont été organisés, - la production de melon, l'achat collectif d'une ensileuse, etc. Cette approche est-elle pertinente dans le contexte marocain ? Comment repérer les agriculteurs leaders ? Faut-il améliorer leurs compétences et dans quels domaines, pour leur confier quels rôles ? Comment prendre en charge l'accompagnement de ces personnes dans leur projet ?
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

http://hal.cirad.fr/cirad-00189721
Contributor : Marcel Kuper <>
Submitted on : Wednesday, November 21, 2007 - 7:00:27 PM
Last modification on : Tuesday, September 24, 2019 - 12:10:03 PM
Long-term archiving on : Monday, April 12, 2010 - 3:10:43 AM

File

IV_Roussies.pdf
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

Collections

Citation

R. Roussies, S. Gay, M. Ducrocq, P. Garin. Un exemple d'action de coopération française pour le renforcement des compétences des associations d'usagers de l'eau : formations et échanges d'expériences menés par l'Union des associations syndicales autorisées (UASA) de 1996 à 2002. Séminaire sur la modernisation de l'agriculture irriguée, 2004, Rabat, Maroc. 6 p. ⟨cirad-00189721⟩

Share

Metrics

Record views

232

Files downloads

100