Contribution à l'évaluation de la pertinence technique et socio-économique des mesures de Défense et Restauration des Sols (DRS) dans la région de Khénifra (avec accent sur la banquette fruitière) - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Pré-Publication, Document De Travail Année :

Contribution à l'évaluation de la pertinence technique et socio-économique des mesures de Défense et Restauration des Sols (DRS) dans la région de Khénifra (avec accent sur la banquette fruitière)

(1)
1

Résumé

Le Projet de Développement Rural Participatif du Moyen Atlas Central est en train de terminer la mise en place de mesures de Défense et Restauration des Sols (DRS) et d'aménagement durable des formations naturelles, sur 12 communes totalisant 235 000 ha, dans la région de Khénifra. L'aménagement de 97 Km de banquettes fruitières a été mis en oeuvre sur 212 ha, dans le but de valoriser des terres et de lutter contre l'érosion. L'acceptation et l'appropriation de ces banquettes fruitières ainsi que la validation de la pertinence du choix des sites d'implantation et de cette technique sont indispensables pour garantir leur pérennité dans le temps. Sur la demande de l'unité de gestion du projet, la présente étude a pour but de contribuer à l'évaluation socio-économique et technique des banquettes fruitières. Une démarche comparative, notamment à travers des entretiens avec différents acteurs (approche socio-économique) et un reportage photographique (approche technique) a été réalisée. Les principaux résultats font ressortir que les arbres fruitiers sont généralement acceptés (lorsque l'irrigation est possible) par les agriculteurs mais que ceux-ci ne voient pas forcement l'intérêt des banquettes dans la lutte antiérosive. L'appropriation des banquettes fruitières dépend de la situation économique des agriculteurs, favorisant les « paysans aisés » qui peuvent plus facilement investir et accéder aux mesures d'accompagnement. Sur le plan technique les banquettes fruitières ne sont ni adaptées à l'irrigation, ni prévues pour cet effet. De plus, elles ne présentent que peu d'effets antiérosifs. C'est l'arrêt du labour dans les parcelles qui réduit l'érosion. Il existe des alternatives relevant de techniques paysannes qui sont parfois mieux adaptées aux sites et qui répondent également aux besoins des agriculteurs pour le développement de leurs activités.
Fichier principal
Vignette du fichier
Rapport_DRS_maroc-21-05-07.pdf (2.67 Mo) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

cirad-00211733 , version 1 (21-01-2008)

Identifiants

  • HAL Id : cirad-00211733 , version 1

Citer

Régis Peltier. Contribution à l'évaluation de la pertinence technique et socio-économique des mesures de Défense et Restauration des Sols (DRS) dans la région de Khénifra (avec accent sur la banquette fruitière). 2008. ⟨cirad-00211733⟩

Collections

CIRAD AGROPOLIS
153 Consultations
655 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More