Utilisation de la mesure thermique du flux de sève pour l'évaluation de la transpiration d'un palmier dattier

Résumé : L'amélioration de la gestion de l'eau en système oasien constitue l'un des principaux défis pour la préservation de son agrosystème. Des approches complémentaires doivent être mises en oeuvre pour y contribuer par la prise en compte du comportement des agriculteurs mais aussi par la compréhension du système biophysique. En particulier, la quantification des différents termes du bilan hydrique, et notamment celui de la transpiration du palmier dattier, a été relativement peu étudiée jusqu'à présent. Le terme de consommation hydrique du palmier est un indicateur indispensable en regard des contraintes de gestion de l'eau et du bilan hydrique global. Cette problématique a été abordée au sein de l'oasis de Fatnassa Nord à Kébili (33°,8 N ; 8°,7 E) dans un contexte caractérisé à la fois par de faibles fréquences de tour d'eau et une salinité plutôt élevée. L'agrosystème bi-étagée palmier/fourrage du système oasien de cette région nécessite de bien cerner la composante palmier de la strate fourrage. Une technique de mesure thermique du flux de sève a donc été mise en oeuvre pour évaluer la transpiration spécifique du palmier dattier au sein d'une parcelle dont les termes du bilan hydriques sont bien mesurés en continu. L'avantage de cette méthode est qu'elle permet aussi une mesure continue et qu'elle intègre, grâce au suivi simultané de quatre arbres, une certaine hétérogénéité du système palmier à la fois due au système radiculaire et au développement de la canopée, tous deux liés au stipe, voie unique de passage de la sève entre ces deux compartiments de l'arbre. Dans cet article, les principaux résultats des mesures réalisées depuis plus d'un an sont analysés et présentent une bonne cohérence avec la dynamique nycthémérale de la nappe superficielle donnée par un suivi piézométrique fin. Les flux de transpiration cumulés sur la journée ont varié globalement de 0.5 à 3,5 mm/j avec une moyenne de l'ordre de 2 mm/jour reflétant une consommation hydrique modeste en regard de la demande climatique. Les valeurs montrent également que ces flux journaliers, malgré leur variation inter-arbres importantes, varient en lien étroit avec le cycle des apports d'eau par irrigation. Le palmier étant malgré sa résistance aux conditions climatiques, dont en particulier une demande forte, une espèce qui régule ses pertes par régulation stomatique.
Type de document :
Communication dans un congrès
T. Hartani, A. Douaoui, M. Kuper. Economies d'eau en systèmes irrigués au Maghreb, May 2008, Mostaganem, Algérie. Cirad, 12 p., 2009, Colloque- CD-rom
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [15 références]  Voir  Masquer  Télécharger

http://hal.cirad.fr/cirad-00386240
Contributeur : Marcel Kuper <>
Soumis le : mercredi 20 mai 2009 - 17:29:10
Dernière modification le : mercredi 29 novembre 2017 - 16:16:06
Document(s) archivé(s) le : jeudi 10 juin 2010 - 21:37:26

Fichier

BenAissa.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : cirad-00386240, version 1

Citation

I. Ben Aïssa, S. Bouarfa, A. Perrier. Utilisation de la mesure thermique du flux de sève pour l'évaluation de la transpiration d'un palmier dattier. T. Hartani, A. Douaoui, M. Kuper. Economies d'eau en systèmes irrigués au Maghreb, May 2008, Mostaganem, Algérie. Cirad, 12 p., 2009, Colloque- CD-rom. 〈cirad-00386240〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

461

Téléchargements de fichiers

1218