De la LEC à la LOIC. Comment aider les paysans à prendre en charge la protection phytosanitaire de leurs parcelles de coton ? - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Communication Dans Un Congrès Année : 2010

De la LEC à la LOIC. Comment aider les paysans à prendre en charge la protection phytosanitaire de leurs parcelles de coton ?

(1) , (1) , (2) , (1)
1
2

Résumé

Le lancement de la production cotonnière en Afrique de l'Ouest et du Centre s'est accompagné de la mise à disposition des paysans d'un paquet technologique comprenant les insecticides nécessaires à la réalisation d'une protection phytosanitaire sur une base calendaire. Pour réduire les coûts de cette protection phytosanitaire, les services nationaux de recherche (IRAD), appuyés par le Cirad, ont alors proposé une nouvelle approche du contrôle des ravageurs introduisant la notion de seuil au travers de la Lutte étage ciblée (LEC). Bien que vulgarisée sur des surfaces significatives dans les zones cotonnières du Cameroun (près de 80 000 ha), la LEC a peu à peu disparu pour un retour au programme calendaire. Une approche innovante de la protection phytosanitaire a été proposée à partir de la campagne cotonnière 2006, sous la terminologie de « Lutte après observation individuelle des chenilles » (LOIC). Il s'agit cette fois de ne décider l'application d'insecticides qu'après l'observation d'un effectif de chenilles de la capsule supérieur à un seuil prédéfini. Les deux premières campagnes, qui ont concerné cinq, puis quinze villages, ont permis de montrer l'intérêt de cette méthode du point de vue de l'efficacité des traitements, du rendement et du gain réalisé par les producteurs, ainsi que de leur adhésion à cette approche. Une méthode visant à vulgariser l'innovation à plus grande échelle a été testée durant une troisième campagne, dans 46 groupements. Elle s'appuie sur les agents d'encadrement de la Sodécoton qui, après une formation auprès de la recherche (IRAD), assurent (agent de suivi), encadrent (chef de zone) et contrôlent (chef de secteur) la formation des planteurs. Les résultats, en termes de rendements et de revenu, sont semblables aux années précédentes. La maîtrise de la LOIC acquise par les planteurs par le biais de la formation se révèle satisfaisante. Cependant, un ajustement de la gestion des intrants et des appareils de traitement reste nécessaire à une diffusion plus large de cette méthode.
Fichier principal
Vignette du fichier
013_bertrand.pdf (257.81 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)
Loading...

Dates et versions

cirad-00471399 , version 1 (08-04-2010)

Identifiants

  • HAL Id : cirad-00471399 , version 1

Citer

Adeline Bertrand, Thierry Brevault, Michel Theze, Maurice Vaissayre. De la LEC à la LOIC. Comment aider les paysans à prendre en charge la protection phytosanitaire de leurs parcelles de coton ?. Savanes africaines en développement : innover pour durer, Apr 2009, Garoua, Cameroun. 12 p. ⟨cirad-00471399⟩

Collections

CIRAD PRASAC2009
161 Consultations
475 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More