Efficacité de l'association des céréales et du niébé pour la production de grains et la lutte contre Striga hermonthica (Del.)

Résumé : Les cultures faux-hôtes du striga et la limitation de la dissémination des graines de striga constituent les principales préoccupations de la recherche ces dernières années. La rotation et l'association des cultures céréalières avec des cultures faux-hôtes du striga diminuent dans une forte proportion le stock des graines de Striga hermonthica dans le sol, améliore la fertilité du sol, donc augmente leur rendement. L'objectif de cette étude est d'évaluer l'efficacité des cultures faux-hôtes du striga en association avec le mil et sorgho sur l'émergence du S. hermonthica. Deux variétés de sorgho (S-35 tolérante au striga et la variété locale Samboul sensible au striga), deux de mil (variété améliorée GB 8734, tolérante au striga et la variété locale Moro, sensible au striga), deux de niébé (TN5-78, précoce (75 jours) et IT81D-994, tardive (90 jours)) ont été testées. Le dispositif expérimental utilisé est celui de blocs de Fisher complètement randomisés à quatre (4) répétitions avec les variétés de sorgho et de mil (tolérantes et sensibles) comme facteurs secondaire et les variétés de niébé (efficace et moins efficace) comme facteurs principaux. Les rendements des cultures associées ont été estimés selon le coefficient d'équivalence en surface et le ratio de densité (RD). Les densités de striga de la 6è à la 12é Semaine après semis sont élevées sur les variétés locales de mil (Moro) et de sorgho (Samboul) et varient de 1,36 à 7,30 plants/0,25 m2 et de 1,21 à 6,47 plants/0,25 m2 et 1,57 à 5,23 plants/0,25 m², respectivement en cultures associées. La sévérité d'attaque de striga sur la variété locale, Moro est très élevée en culture pure (92,6%) aussi bien qu'en associée (82,4%). Les sévérités d'attaque de striga sur le mil et le sorgho ne présentent aucune différence significative (P=0,01) en fonction des traitements. Les poids grains de la variété de sorgho S-35 sont plus élevés (648,45 kg/ha) en cultures associées par rapport à ceux de la variété locale (509,08 kg/ha). Les coefficients d'équivalence en surface (CES), le ratio de densité (RD) et le coefficient de valorisation de culture (CVC) des cultures du sorgho et du mil en association sont supérieurs à 1. L'étude nous a permis de montrer que l'association sorgho et mil avec une culture améliorante et faux-hôte du striga, tel que le niébé donne des meilleurs rendements que les cultures pures.
Type de document :
Communication dans un congrès
L. SEINY-BOUKAR, P. BOUMARD. Savanes africaines en développement : innover pour durer, Apr 2009, Garoua, Cameroun. Cirad, 8 p., 2010
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [13 références]  Voir  Masquer  Télécharger

http://hal.cirad.fr/cirad-00471450
Contributeur : Patrick Dugue <>
Soumis le : jeudi 8 avril 2010 - 11:52:49
Dernière modification le : jeudi 8 avril 2010 - 17:21:07
Document(s) archivé(s) le : vendredi 9 juillet 2010 - 21:14:33

Fichier

057_lawane.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : cirad-00471450, version 1

Collections

Citation

Gilbert Lawane, Souapibé Pabamé Sougnabé, Vénasius Lendzemo, F. Gnokreo, N. Djimasbeye, et al.. Efficacité de l'association des céréales et du niébé pour la production de grains et la lutte contre Striga hermonthica (Del.). L. SEINY-BOUKAR, P. BOUMARD. Savanes africaines en développement : innover pour durer, Apr 2009, Garoua, Cameroun. Cirad, 8 p., 2010. 〈cirad-00471450〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

394

Téléchargements de fichiers

3010