Pluralisme juridique et sécurisation foncière dans une commune cadastrée Le cas de Miadanandriana

Résumé : Sur la base du décret du 29 août 1929 relatif au droit foncier indigène, une procédure cadastrale a été engagée sur la commune de Miadanandriana en 1935. Depuis l'établissement du plan cadastral jusqu'à l'inscription des titres cadastraux à la matrice foncière, prés de 40 ans se sont écoulés. De gros investissements en moyens humains, financiers et techniques ont été justifiés par le fait que la maîtrise du foncier constitue pour l'administration centrale un enjeu stratégique majeur de gestion des territoires et de leur développement. Aujourd'hui, l'heure est à la décentralisation de la gestion du foncier. Or à Miadanandriana, force est de constater que la gestion du foncier par les citoyens fait déjà intervenir les autorités locales notamment lors d'une recherche accrue de sécurisation foncière.
Type de document :
Pré-publication, Document de travail
2009
Liste complète des métadonnées

http://hal.cirad.fr/cirad-00843816
Contributeur : Mada Webcirad <>
Soumis le : jeudi 1 août 2013 - 08:41:20
Dernière modification le : lundi 22 octobre 2018 - 10:04:02
Document(s) archivé(s) le : lundi 4 novembre 2013 - 17:22:46

Fichier

Karthala_2009_1.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : cirad-00843816, version 1

Collections

Citation

Sigrid Aubert, Philippe Karpe, Serge Razafiarison, Kiady Ralambomanana, Tahina Andry Ranaivoson, et al.. Pluralisme juridique et sécurisation foncière dans une commune cadastrée Le cas de Miadanandriana. 2009. 〈cirad-00843816〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

360

Téléchargements de fichiers

1348