ETUDE DE LA VARIABILITE GENETIQUE ET DES INTERACTIONS GENOTYPE×ENVIRONNEMENT DE Eucalyptus robusta A MADAGASCAR

Résumé : Une étude sur la variabilité génétique et les interactions génotype × environnement a été menée à Madagascar à travers cinq essais d'Eucalyptus robusta répartis dans 2 régions bioclimatiques de l'île, dans le " Centre, versant oriental " et dans " l'Est ". Les objectifs principaux de l'étude consistaient à analyser la variabilité de la croissance, à identifier les meilleures provenances, à examiner interaction génotype × environnement et à étudier la possibilité d'effectuer des sélections précoces. Les essais ont été installés dans les années 1980-1990. Il s'agit de 2 essais comparatifs de provenances (25 provenances australiennes et une malgache) et de 3 essais comparatifs de descendances (33 familles) installés à partir des graines issues des arbres plus sélectionnés dans l'un des essais de provenances. Les essais ont subi des éclaircies successives et la croissance (hauteur, circonférence, volume) a été suivie régulièrement pendant plusieurs années, voire jusqu'à plus de 12 ans. Les analyses ont révélé que la variabilité de la croissance est plus élevée et les classements des éléments génétiques au cours du temps sont plus stables dans les essais situés plus au centre de l'île où les conditions sont moins favorables pour la croissance que dans les essais de l'Est où les conditions sont plus favorables. Il y a plus d'écart entre les moyennes des rovenances/descendances dans les essais situés plus au centre que dans les essais de l'Est. Même après les différentes éclaircies, la variabilité phénotypique à l'intérieur de chaque élément génétique est très élevée par rapport à la variabilité inter-provenance/inter-descendance. Les héritabilités génotypiques obtenues sont élevées voire très élevées, quant aux héritabilités individuelles, elles sont faibles à moyennes. Il y a un effet provenance/descendance significatif, et les meilleurs éléments génétiques au début de la croissance ne sont pas toujours les meilleurs dans les âges avancés. Les analyses ont aussi montré qu'il peut exister des grandes différences entre la croissance des descendances dont les arbres-mères sont issus d'une même provenance. Les études de corrélations ont révélé que la croissance à un âge avancé (du moins jusqu'à 155 mois) peut être prédite à partir de la croissance à 3 ou 4 ans. Les meilleures provenances sont surtout issues des régions aux climats subtropicaux, entre 25°02'S et 26°20'S de latitude, même s'il y a quelques exceptions. Quant aux provenances de faible performance, elles sont surtout issues des régions situées près de la limite nord et de la limite sud de l'aire naturelle de l'espèce. Les analyses multi-sites ont mis en évidence des effets sites significatifs ainsi que des interactions G×E significatives. Les meilleures provenances/descendances pour chaque site analysé sont donc différentes. Cette étude est relative aux essais conduits en régime de futaie. Les prochains travaux devraient permettre d'inventorier la capacité des provenances à rejeter de souche. D'autres critères devront aussi être pris en compte, des critères de qualité de bois comme la densité et aussi des critères de forme comme la rectitude du tronc pour permettre des usages multiples.
Type de document :
Autre publication
Mémoire de fin d'étude pour l'obtention du diplôme d'Ingénieur en Sciences Agronomiques de L'écol.. 2013
Liste complète des métadonnées

http://hal.cirad.fr/cirad-00903904
Contributeur : Mada Webcirad <>
Soumis le : mercredi 13 novembre 2013 - 12:43:34
Dernière modification le : mardi 28 août 2018 - 10:24:07

Identifiants

  • HAL Id : cirad-00903904, version 1

Collections

Citation

Andriambelo Radonirina Razafimahatratra. ETUDE DE LA VARIABILITE GENETIQUE ET DES INTERACTIONS GENOTYPE×ENVIRONNEMENT DE Eucalyptus robusta A MADAGASCAR. Mémoire de fin d'étude pour l'obtention du diplôme d'Ingénieur en Sciences Agronomiques de L'écol.. 2013. 〈cirad-00903904〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

80