G. J. Ndoumbe-m, The adoption of intensive monocrop horticulture in southern Cameroon, Agricultural Economics, issue.30, pp.195-202, 2002.

M. P. , F. As, . Temple, and . Boyer-e, Les dynamiques de l'agriculture urbaine : caractérisation et évaluation In : Développement durable de l'agriculture urbaine en Afrique francophone : enjeux, concepts et méthodes Dynamique de l'emprise spatiale et foncière de l'agriculture périurbaine dans les bas fonds de Yaoundé, 2002.

T. L. Fadani-a, Cultures d'exportation et cultures vivri??res au Cameroun, ??conomie rurale, vol.239, issue.1, pp.40-48, 1997.
DOI : 10.3406/ecoru.1997.4867

T. L. Engola, La sécurité alimentaire en Afrique centrale. Enjeux pour un troisième millénaire, 1997.

T. L. Sibelet-n, Les conditions socio-économiques de l'intensification horticole. Séminaire : Strategic Development of Horticulture Value Chains, Banque Mondiale.TUEGUEM GUEMBOU L, 1999.

. Safou, Nom de l'arbre et de son fruit non sucré, appelé parfois « prune », commun dans les zones humides d'Afrique centrale. 8 Ce village dénommé Ntsan, se situe à environ 7 km d'Obala, chef lieu de l'arrondissement d'Obala. 9 La production de mandarine est très saisonnière avec une production bimodale : petite production de juin à septembre puis grosse