Sugarcane, herbicides and water pollution in Reunion island: achievements and perspectives after ten years of monitoring - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Communication Dans Un Congrès Année : 2013

Sugarcane, herbicides and water pollution in Reunion island: achievements and perspectives after ten years of monitoring

Canne à sucre, herbicides et pollution des eaux à La Réunion : bilan et perspectives au terme de la première décennie de suivi

(1) , (2) , (2) , (2) , (3)
1
2
3

Résumé

In Reunion Island, water resources have been monitored for pesticides pollution since 1999. The BRGM, the French geological and hydrogeological survey, compiled data from three local agencies involved in water quality. The compilation included data from 247 sites monitored between May 1999 and January 2010. Positive results were found in 55% of the sites. Among the 398 substances checked, 73 were found and 65 were quantified: 35 of them were herbicides or herbicide degradates, and 17 were involved in sugarcane weeding. 1,811 results were positive, 1,407 results were quantified and 251 results had concentrations over the drinking water threshold (0.1 ppb). Sugarcane herbicides, including glyphosate, were responsible for 80% of the results over 0.1 ppb. Two sugarcane herbicides widely used in the past, atrazine and diuron, were responsible for 80 % of the quantified results and 67 % of the results over 0.1 ppb. Four herbicides currently in use have been found at concentrations over 0.1 ppb. They are being tested in laboratory by the BRGM in order to assess the pollution risks for groundwater when applied on some native soils.
A La Réunion, les pesticides sont recherchés dans les eaux douces depuis 1999. Le BRGM a compilé des données de l'Office de l'eau, de l'Agence Régionale de Santé et de la Direction de l'Environnement couvrant 247 points d'eau entre mai 1999 et janvier 2010. Les recherches ont été positives sur 55% des points d'eau. Parmi les 398 substances recherchées, 73 ont été détectées et 65 quantifiées, parmi lesquelles 35 herbicides ou leurs métabolites, dont 17 liés au désherbage de la canne à sucre. Le nombre de dépassements du seuil de potabilité (0,1 µg/l) par substance s'élève à 251 pour 1811 détections, dont 1407 avérées (quantifiées). Les herbicides canne, glyphosate inclus, ont causé 80 % des dépassements. Deux anciens herbicides d'utilisation massive en canne, l'atrazine et le diuron, ont causé 80 % des pollutions avérées et 67 % des dépassements. Quelques dépassements sont dus à quatre herbicides encore en usage : ils sont testés en laboratoire sur des sols réunionnais en vue de déterminer leur potentiel de pollution diffuse dans le cadre du projet 'Transfert Phytos' porté par le BRGM Réunion.
Fichier principal
Vignette du fichier
COLUMA_2013_Martin_RUN_pollution.pdf (1.6 Mo) Télécharger le fichier
Origine : Accord explicite pour ce dépôt
Loading...

Dates et versions

cirad-01023218 , version 1 (06-06-2019)

Identifiants

  • HAL Id : cirad-01023218 , version 1

Citer

José Martin, Vincent Petit, Bertrand Aunay, Cyril Lucas, Ludovic Maillary. Canne à sucre, herbicides et pollution des eaux à La Réunion : bilan et perspectives au terme de la première décennie de suivi. 22e conférence du COLUMA, journées internationales sur la lutte contre les mauvaises herbes, AFPP, Dec 2013, Dijon, France. pp.CD. ⟨cirad-01023218⟩

Collections

CIRAD BRGM
120 Consultations
42 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More