Analysis of the retort organs, producing mouthpart cuticle, in (the pea) aphid

Résumé : Les pucerons transmettent la plupart des virus végétaux, et pour une bonne partie de ces derniers (les virus non-circulants), les stylets de l’insecte sont les pièces anatomiques effectives de cette vection. Depuis uen dizaine d’année, la découverte d’un micro-organe spécifique à cette fonction, l’acrostyle, intéresse particulièrement les chercheusr en mécanismes moléculaires de la vection. En effet, comme cela a été prouvé dasn les deux dernières années, cet acrostyle porte les déterminants moléculaires (récepteurs) de la transmission par puceron de plusieusr de ces phytovirus, le CaMV notamment. Dans le cadre du projet ANR StylHook, un module de travail (WP1) a porté sur la caractérisation exhaustive des proteins de l’acrostyle et des stylets du puceron du pois, dont le génome est identifié et correctement annoté depuis 2010. Ce travail analytique sur les protéines cuticulaires (structurales) des pucerons a été lancé par une approche quadruple: 1: Caractérisation (immuno-)histologique et cellulaire de l’organe responsable de la synthèse périodique des stylets lors de la mue de l’insecte (la glande cuticulaire appelée « retort  organ », ou « organe alambiqué »… 2: Caractérisation protéomique des stylets, et tentative de caractérisation de l’acrostyle par la même approche et microdissection laser 3: Caréctrisation protéomique des glandes des stylets (retort organ, glandes maxillaires et mandibulaires) 4: Caractérisation transcriptomique de l’organ retort au momùent du pic de transcription pre-ecdysial (pic de synthèse des stylets adultes). Ces résultats ont permis une caractérisation très exhaustive (couverture totale) de la composition cuticulaire protéique des stylets, une identification des quelques différences (protéomique, pas transcriptomique) entre stylets maxillaires et mandibulaires. Ils nous ont permis de montrer que ce matériau était pour l’heure le plus complexe des matériaux cuticulaires analysés jusqu’à présent (cuticule larvaire de lépidoptères, ailes de coléoptères ou de diptères), et nosu ont permis de proposer une méthode non-homologique pour la prédiction de nouvelles classes de protéines cuticulaires chez les insectes, basées sur le biais compositionnel et non sur les algorithmes d’identification/classification basés sur des régions conservées (HMM) classiqument utilisé jusque-là.
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02169373
Contributor : Yvan Rahbé <>
Submitted on : Tuesday, July 2, 2019 - 6:53:18 PM
Last modification on : Tuesday, July 9, 2019 - 1:18:06 AM

File

CBI Poster-v2.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02169373, version 1

Citation

Natalia Guschinskaya, Denis Ressnikoff, Karim Arafah, Sebastien Voisin, Philippe Bulet, et al.. Analysis of the retort organs, producing mouthpart cuticle, in (the pea) aphid. CBI 19, Colloque de Biologie de l'Insecte, Jun 2019, Albi, France. ⟨hal-02169373⟩

Share

Metrics

Record views

45

Files downloads

31